Philosophie_02

Comme la lune se voile et se dévoile au gré des alizés,
Ansi la peau d’ébène, de nacre ou dorée,
Sous d’élégantes et somptueuses dentelles de soie,
Se laisse jouer et caresser d’un amoureux regard.

Le chic se faufile discrètement
dans l’infinie délicatesse du vêtement,
mais aussi et peut-être davantage encore
Dans ce tendre regard qui contemple le corps.

A chaque femme, amicalement je souhaite,
La jouissance profonde de s’offrir à soi-même
Et à d’autres mains sensuelles
Cette mise en scène discrète du dénudé et de sa naturelle beauté

Poème rédigé par Anne M.
À l’attention de « SCÈNE DISCRÈTE »
01-08-2017

Livraison offerte
à partir de 250€ TTC(*)

Retours gratuits
En France et en Benelux

Shopping hors taxes
Pour les clients hors UE

Paiement sécurisé
Visa, mastercard, Bancontact

Fermer
Saisissez les articles à rechercher

Panier

Fermer
Scroll To Top